Le blog éco

31 janvier 2017

Par
Catégorie Entreprises
Filière ,

Serin Constructions Métalliques, un savoir-faire aussi au service de la sous-traitance

Serin, le spécialiste aveyronnais de la charpente métallique, implanté à Réquista et vendu en 2007 au groupe Smac a fusionné, en octobre dernier, avec une autre entité du groupe, Giraud, également constructeur métallique, situé à Barbezieux en Charente, donnant ainsi naissance à Giraud Serin qui souhaite aujourd’hui réinvestir la fabrication à façon pour d’autres charpentiers afin de rentabiliser son nouvel outil de production.

Serin CharpentesLa société Serin créée en 1974 par Aimé Serin, alors entrepreneur de maçonnerie, et son fils René Serin, à Saint-Jean Delnous, s’est développée pendant 30 ans autour de son activité de charpente métallique, jusqu’à atteindre une équipe de 80 personnes. Si bien que l’activité s’est déployée sur 3 sites, par manque de place. Un bâtiment a été acheté à Saint-Jean Delnous puis un autre à Réquista sur la zone d’activités et des locaux supplémentaires ont enfin été construits à Réquista en 1989. En 2011, le groupe Smac a décidé de réunir les 3 usines sur le dernier site pour optimiser le fonctionnement de l’entreprise avec un seul outil de production et des bureaux adjacents. Une phase de démolition a ainsi commencé au 1er trimestre 2014 et les travaux se sont achevés fin 2015. Giraud Serin dispose depuis de 7000 m² couverts à Réquista et d’une capacité de production de 500 tonnes par mois, représentant 6,5 millions d’€ d’investissement. « L’organisation de ce nouvel atelier a été pensée de façon à optimiser les flux de matières tant en terme de sécurité que d’enchainement des tâches. Aucun flux ne se croise » ajoute Alain Benhamou à la tête du site de Réquista. Aujourd’hui, le constructeur métallique qui travaille essentiellement pour des projets d’envergure, de la fabrication à la pose, dans les domaines de l’industrie, des services… ou pour des collectivités, souhaite relancer la fabrication à façon pour d’autres charpentiers. L’entreprise avait effectivement repositionné son activité sur des marchés à plus forte valeur ajoutée nécessitant plus de technicité et représentant moins de volume. Elle peut notamment se targuer de chantiers illustres tels que le siège d’Airbus à Toulouse, le hall de désassemblage des avions d’Air France pour Tarmac Aerosave à Tarbes, le centre commercial de Géant Casino à Fenouillet (Toulouse), le centre commercial Polygone Riviera à Cagnes-sur-mer… Soit 2500 à 3000 tonnes de charpentes métalliques par an en moyenne. « Par conséquent, lorsqu’on pense à Giraud Serin, on ne pense pas à des bâtiments plus petits, agricoles notamment… alors que nous sommes en capacité de répondre à la demande et que nous le faisions avant. Aujourd’hui nous ne fabriquons plus que 500 tonnes par an pour d’autres charpentiers. » explique Alain Benhamou. Grâce à son nouvel outil de production, Giraud Serin est capable de produire tous types de structures métalliques pour les métalliers et les charpentiers, … Avis aux charpentiers locaux !

Giraud Serin à Réquista emploie 65 personnes (tout comme le site de Barbezieux) dont une dizaine au bureau d’études, 25 à la production, une vingtaine au service travaux, 5 au commerce et le reste à l’encadrement et à la gestion. L’entreprise réalise entre 10 et 12 millions d’€ de chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


à propos

Le blog d’Aveyron Expansion est dédié à l’économie aveyronnaise. Il met en lumière les entreprises, les hommes et les femmes qui œuvrent pour le développement de l’Aveyron. Il éclaire les initiatives privées ou publiques qui créent de l’emploi et de la richesse sur le territoire. Mais il diffuse aussi des informations à destination des acteurs de l’économie (informations sectorielles, appels à projets, agenda…). C’est toute une équipe de terrain, au contact des professionnels, qui contribue à ce fil d’actualités.