Le blog éco

6 novembre 2015

Par
Catégorie Secteurs d'activité / Macro-économie

Point conjoncturel en Aveyron

L’assemblée générale d’Aveyron Expansion était l’occasion comme chaque année d’établir un point conjoncturel.

L’emploi
Avec un taux de croissance atone, l’activité économique n’a pas permis de renouer avec la création d’emplois en 2014, ni en 2015.
L’Aveyron n’est pas à l’écart de ces tendances de fond même si souvent l’impact des crises se répercute ici avec un peu de retard.

Ainsi, le taux de chômage reste bas en Aveyron, l’un des plus faibles de France (7,3% au 2ème trimestre 2015), et l’évolution récente du nombre de demandeurs d’emploi a enregistré une baisse plutôt encourageante (-3,4% au mois de septembre 2015).
En corollaire, on observe néanmoins que le nombre d’intérimaires progresse (+ 7% en juillet 2015 contre +4,8% en Midi-Pyrénées) et augmente de +14% sur an (+8% en région).
Cela laisse entrevoir que les niveaux d’activités repartent à la hausse mais que l’absence de visibilité à moyen terme sur les carnets de commande et le cadre règlementaire ou fiscal ne permet pas aux entreprises de convertir l’activité intérimaire en emploi stable.

Les principales filières

MECANIQUE
L’aéronautique reste une chance indéniable pour nos territoires. Peu d’activités permettent d’afficher des carnets de commande à un horizon aussi large. Il faut toutefois nuancer le propos en raison de la pression toujours forte exercée par les donneurs d’ordre. Il va sans dire que dans ce secteur, la concrétisation du projet LISI à Villefranche-de-Rouergue, projet accompagné par Aveyron Expansion, aura une incidence forte sur le paysage industriel aveyronnais avec notamment la création de 300 emplois dans le secteur.
Les carnets de commande ont retrouvé un niveau d’activité très convenable en automobile. Toutefois, la crise Volkswagen pourrait, à plus ou moins court terme, avoir des effets négatifs sur les équipementiers « diesel », particulièrement présents en Aveyron.
Les activités liées aux équipements de l’industrie pétrolière souffrent de manière plus que significative.
Les autres activités de chaudronnerie, serrurerie restent en bonne santé et l’activité est soutenue.

AGRO-ALIMENTAIRE
Les PME/TPE positionnées sur des produits de qualité avec un fort ancrage local ou régional maintiennent des niveaux d’activité élevés et avec une rentabilité satisfaisante. L’image aveyronnaise séduit plus que jamais les porteurs de projet extérieurs.
Pour ce qui concerne les activités industrielles (plats cuisinés par exemple), les relations avec la grande distribution restent tendues et fragiles (volume/prix).
Les activités fromagères départementales s’en sortent assez bien à la fois par une très bonne maîtrise de leur process, une bonne valorisation des produits finis et l’arrivée ou l’affirmation de nouveaux produits.
La fin de l’année 2014 aura néanmoins été marquée par les inondations dans le Sud-Aveyron et la fermeture de la fromagerie de Saint-Georges de Luzençon.

BATIMENT/TRAVAUX PUBLICS
Depuis de longs mois désormais, on n’observe aucune amélioration sur les secteurs du bâtiment et des travaux publics. Les carnets de commande sont tendus et les prix pratiqués aussi. L’emploi est en grande souffrance dans ces secteurs. La FBTP a d’ailleurs lancé récemment une campagne d’alerte. Rappelons toutefois que ce secteur dispose de réels atouts, notamment en matière d’économie d’énergie qui sont une source d’innovation, de valeur ajoutée et l’une des portes de sortie de la crise.

ECO-ACTIVITES
L’essai en matière de rentabilité du secteur reste à transformer même s’il occupe l’espace médiatique. A titre d’exemple, certaines entreprises dans le Bassin, connaissent à présent des difficultés, à l’instar de l’ensemble du secteur lié au traitement des déchets, les prix bas des matières premières rendant ce secteur économiquement moins rentable.

TRANSFORMATION DU BOIS/MENUISERIE AMEUBLEMENT
–    Ameublement
L’industrie, dans ce domaine, a quasiment disparu et certains chefs d’entreprises ont fait muter leur activité vers du négoce uniquement.
–    Menuiserie
La menuiserie bois continue à perdre du terrain au profit du PVC et de l’Aluminium, mais est aussi impactée par la crise du BTP. Les niveaux d’activité restent moyens.

TIC
Le secteur continue à être prospère, les intervenants dans ce secteur voient leurs activités croître de manière régulière ainsi que leurs effectifs (nombreux projet : RMI, télétravail, …).

LOGISTIQUE
L’activité reste tendue, tant en termes de volume que de prix pratiqués. Les opérateurs européens et nationaux se regroupent, ce qui n’est pas toujours favorable aux opérateurs locaux qui subissent la situation sans moyen de faire valoir leur savoir-faire et la qualité de leurs prestations.

En conclusion, même si certains secteurs ont vu leur carnet de commandes se reconstituer, cela ne s’est pas traduit par une embellie au niveau de l’emploi. Il semblerait que certains secteurs soient porteurs à nouveau de projets d’investissements (matériel/immobilier) mais cette tendance reste à confirmer sur le proche avenir.
Le BTP est une préoccupation majeure.
Les produits à forte valeur ajoutée restent, quant à eux, prospères (IAA, TIC, ..) et l’Aveyron attractif pour des porteurs de projet positionnés sur ces marchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


à propos

Le blog d’Aveyron Expansion est dédié à l’économie aveyronnaise. Il met en lumière les entreprises, les hommes et les femmes qui œuvrent pour le développement de l’Aveyron. Il éclaire les initiatives privées ou publiques qui créent de l’emploi et de la richesse sur le territoire. Mais il diffuse aussi des informations à destination des acteurs de l’économie (informations sectorielles, appels à projets, agenda…). C’est toute une équipe de terrain, au contact des professionnels, qui contribue à ce fil d’actualités.