Le blog éco

10 décembre 2014

Par
Catégorie Entreprises
Filière

Le Moulin du Pivert : une affaire qui tourne !

L’entreprise de la famille CAYLA, meunerie située à Lunac démarre, en précurseur, ses activités bio dès les années 70.

Un marché alors cantonné à une micro niche mais qui allait devenir l’alpha et l’oméga de la naturalité en matière alimentaire avec le succès que l’on connait aujourd’hui.

C’est donc en précurseur que Jean Michel CAYLA reprend les rênes de l’entreprise en 1987 et va engager en 10 ans sa spécialisation dans la biscuiterie 100 % bio.

fourrés chocolat moulin du pivertLa réussite est au rendez-vous… le marché est certes porteur mais les choix stratégiques de Jean Michel CAYLA dans un contexte de risque de banalisation du bio le sont tout autant : choix des circuits sélectifs, développement de l’export (15% du CA et 38% de progression par an) ; « plus produits » et allégations allant bien plus loin que le bio (produits équitables, sans huiles de palme, filières d’approvisionnement locales, nutrition,…). Les marketeurs appellent cela du marketing de niche à forte différenciation mais ici le mot marketing est banni car trop éloigné de la culture militante du « consommacteur ».

Aujourd’hui, l’entreprise réalise 7 millions € de CA (+17%), emploie une quarantaine de personnes et a d’ores et déjà fait le choix d’implanter une nouvelle unité de fabrication à La Fouillade (3300 m² sur 4 hectares) pour 5 millions d’€ d’investissement.

Accompagné dans son projet par Aveyron Expansion, Jean Michel CAYLA posera la première pierre dès janvier à La Fouillade et conservera son site historique de Lunac qu’il a souhaité dédié aux produits sans gluten.

Les gourmandises bio diététiques du Moulin du Pivert n’ont donc pas fini de nous tenter chez Biocoop, Naturalia, « Bio c’est bon » ou dans ces mystérieuses officines d’alimentation de santé où l’on sait un peu mieux qu’ailleurs, à l’instar d’Hippocrate, que notre alimentation est notre première médecine.

1 commentaire pour “Le Moulin du Pivert : une affaire qui tourne !

Olibriuss dit :

J’aime pas  » p´tit déj «  » et tous les autres  » p´ tit  » j’achète pas, j’y vais pas ( p´tit resto, p´tit ceci, p´tit cela ) . Même quand c’est bon : c’est con, non ?
Je punis ainsi un exercice de branchitude la plupart du temps involontaire , ou peu conscient, l’air anodin (  » bataille d’arrière-garde  » ) mais qui joue son p´tit rôle dans la desecologie ( humaine, donc aussi langagière ) .
J’en ai goûté chez quelqu’un c’est bon, vos produits .
Mais ce dont je rêve, près de chez moi, c’est un fabricant de l’équivalent des madeleines longues vital bio , à acheter par paquets de cinquante . Et à chanter partout .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


à propos

Le blog d’Aveyron Expansion est dédié à l’économie aveyronnaise. Il met en lumière les entreprises, les hommes et les femmes qui œuvrent pour le développement de l’Aveyron. Il éclaire les initiatives privées ou publiques qui créent de l’emploi et de la richesse sur le territoire. Mais il diffuse aussi des informations à destination des acteurs de l’économie (informations sectorielles, appels à projets, agenda…). C’est toute une équipe de terrain, au contact des professionnels, qui contribue à ce fil d’actualités.