Le blog éco

19 mai 2017

Par
Catégorie Secteurs d'activité / Macro-économie
Filière

Le meuble en Aveyron préserve les savoir-faire ancestraux

Le marché du meuble est en profonde transformation et malgré la crise qui touche fortement ce secteur en France depuis quelques années, les fabricants bien positionnés peuvent tirer leur épingle du jeu, y compris en Aveyron.

Le secteur de la fabrication de meubles meublants regroupe une grande diversité de mobilier : des meubles de salle à manger aux meubles de chambre à coucher en passant par les petits meubles d’appoint (multimédia, étagères, ….). Ces équipements concernent pour plus de trois quarts de la production des particuliers, le reste étant commercialisé auprès des collectivités ou hôteliers.

La crise que traverse ce secteur est due principalement à une très forte concurrence des produits en provenance de pays à faibles coûts de production. De plus les fabricants français sont peu internationalisés et la plupart des entreprises de ce secteur sont issues de l’artisanat.

Selon l’Institut Supérieur des Métiers, les artisans occupent une part de marché de 3,4 % dans les circuits de distribution. Au total en 2016, la filière emploie 120 000 salariés au plan national, dont 15 000 dans l’artisanat.

Le déclin du nombre d’établissements et des effectifs au cours des dernières années révèle l’importance de la crise traversée par ce secteur : défaillances et restructurations d’entreprises se multiplient depuis 2011 entrainant la disparition de nombreux emplois. Toutefois, la fabrication de mobilier occupe à ce jour le septième rang des industries françaises.

L’Aveyron n’a bien sûr pas échappé à ce déclin, ni à la forte recomposition de ce secteur.

Ce secteur a connu en Aveyron de très belles heures et s’est appuyé sur un tissu artisanal dense. Chaque village disposait de son ébéniste. De 3400 salariés identifiés « bois et ameublement » à la fin des années 2000, faisant de notre département le 3ème bassin français de ce secteur, à 2 200 emplois en 2016 (dont 20% seulement dans l’ameublement), ce secteur a connu d’importants bouleversements, parfois marqués par des épisodes traumatisants pour notre territoire.

L’évolution des modes de vie (on n’achète plus aujourd’hui les meubles de toute une vie), la flambée des prix au mètre carré incitant les consommateurs à choisir des meubles moins imposants ainsi que le recul, ces dernières années, des constructions et des transactions immobilières, ont fortement impacté ce secteur qui a engagé sa mue, parfois douloureusement.

Table LaRefabriqueLes secteurs désormais porteurs et en développement sont la literie, les solutions tendances et pratiques telles que les têtes de lit et les chevets ou encore les dressings sur mesure. Les meubles les plus fonctionnels se démarquent dans toutes les pièces de la maison : ceux qui font gagner de la place, qui se transforment et s’adaptent à nos modes de vie. On recherche aujourd’hui le meuble qui donne l’impression d’avoir été imaginé spécialement pour soi. Ce sont désormais les solutions d’aménagement que recherche le consommateur.

L’artisanat a souvent démontré sa capacité d’adaptation aux évolutions de notre temps. On peut donc parier que dans le droit fil de ces jeunes entreprises aveyronnaises* qui proposent du mobilier innovant, conceptuel, durable, l’Aveyron est en capacité de maintenir ces savoir-faire ancestraux qui ont longtemps porté l’image du département hors de ses frontières.

*voir sur le site www.fabrique-en-aveyron les entreprises de fabrication de meuble bénéficiant d’un agrément

1 commentaire pour “Le meuble en Aveyron préserve les savoir-faire ancestraux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


à propos

Le blog d’Aveyron Expansion est dédié à l’économie aveyronnaise. Il met en lumière les entreprises, les hommes et les femmes qui œuvrent pour le développement de l’Aveyron. Il éclaire les initiatives privées ou publiques qui créent de l’emploi et de la richesse sur le territoire. Mais il diffuse aussi des informations à destination des acteurs de l’économie (informations sectorielles, appels à projets, agenda…). C’est toute une équipe de terrain, au contact des professionnels, qui contribue à ce fil d’actualités.