Le blog éco

10 décembre 2014

Par
Catégorie Les gens / Portraits

André Bousquet, à la lumière de Meljac

André BousquetMeljac est sans aucun doute un fil rouge pour André Bousquet, l’enfant du pays monté à Paris. C’est le nom qu’il a donné à l’entreprise qu’il a fondée en 1995. Une entreprise qui conçoit des appareillages électriques de luxe à partir de matériaux nobles, à son image, atypique et avant-gardiste.

Aux sources de l’entreprise Meljac
André Bousquet a bien sûr de la suite dans les idées. Il s’agit d’un déclic parfois, pour le roi de l’interrupteur, ça n’a rien de surprenant. Comme lors de cette anecdote avec Chantal Goya qu’il se plaît à raconter. Dès le démarrage de l’activité, le dirigeant fondateur a cherché à positionner son entreprise sur le segment du luxe. C’est sur le chantier de l’appartement de Chantal Goya et Jean-Jacques Debout qu’André Bousquet a eu la révélation, face à la réaction de la chanteuse devant l’interrupteur et son prix. Il a compris qu’il existait un marché pour un interrupteur à 1000 francs la pièce, à l’époque, si ce dernier plaisait. Ce fut la naissance des interrupteurs haut de gamme. Aujourd’hui, Meljac est leader du marché et les possibilités s’étendent au-delà de l’imaginable pour une clientèle en quête d’exception.

L’identité aveyronnaise de l’homme tiendrait le rôle principal si chaque être n’était pas unique. « Si tu veux savoir où tu vas, il faut savoir d’où tu viens » justifie l’amoureux de Paris qui n’a jamais oublié ses racines. Il parle patois, danse la bourrée et la joue à l’accordéon. Et pourtant pour rien au monde, malgré ses nombreux voyages « au pays », il ne reviendrait habiter en Aveyron tant il aime Paris. Mais son lien à l’Aveyron et à sa famille demeure l’essentiel. Avoir un pied ici fait à tel point du sens pour l’aveyronnais qu’il envisage l’implantation d’une unité accompagné par Aveyron Expansion dans un remarquable projet dont nous reparlerons en 2015. Il espère être le moteur de quelqu’un comme Soulages l’a été pour lui. Ils ont en commun ce traitement singulier de la lumière et le travail des matières pour l’exception.

Meljac en haut de l’affiche
Précurseur et avant-gardiste, André Bousquet mène l’entreprise Meljac au sommet en proposant sans cesse de nouvelles idées de développement, de nouveaux concepts. Il emploie 63 salariés, réalise 6,9 millions d’€ de chiffre d’affaires. 46 revendeurs sont agréés dans le monde. En 2016, ce devrait être 114. Parmi les références de Meljac : le Château de Versailles, le Musée du Louvre, le Musée Horta à Bruxelles, l’hôtel Four Season George V, le Meurice, le Royal Monceau, le Royal Mansour et le Mandarin Oriental à Marrakech, l’Intercontinental de Genève, l’hôtel Danieli à Venise mais aussi les demeures de grandes stars américaines… Autant de noms prestigieux qui, au quotidien, effleurent un brin d’Aveyron grâce à un homme d’exception.

 

 

1 commentaire pour “André Bousquet, à la lumière de Meljac

Riviere Claude dit :

Bravo à ce Chef d’entreprise ! Qui a su garder ses racines et mettre l’Aveyron en avant.
Riviere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


à propos

Le blog d’Aveyron Expansion est dédié à l’économie aveyronnaise. Il met en lumière les entreprises, les hommes et les femmes qui œuvrent pour le développement de l’Aveyron. Il éclaire les initiatives privées ou publiques qui créent de l’emploi et de la richesse sur le territoire. Mais il diffuse aussi des informations à destination des acteurs de l’économie (informations sectorielles, appels à projets, agenda…). C’est toute une équipe de terrain, au contact des professionnels, qui contribue à ce fil d’actualités.