Le blog éco

7 novembre 2013

Par
Catégorie Les gens / Portraits
Filière

Alexandre Potès se débrouille comme un chef (d’entreprise)

Alexandre Potès, novice dans le métier de chef d’entreprise, se débrouille justement comme un chef. Celui qui a repris l’entreprise Mécapôle le 1er janvier 2011 à Olemps a d’ores et déjà fait ses preuves au vu des résultats.

alexandre-potesMême si les parents d’Alexandre avaient une entreprise de mécanique de précision dans le Val d’Oise, le jeune dirigeant de Mécapôle, spécialisée dans la même activité, n’était pas du tout du métier. Originaire du Lot, il a suivi un cursus de carrossier peintre : CAP, BEP, Bac Pro en région parisienne. Il a d’abord exercé ces fonctions dans son département natal avant de partir à l’armée, puis en région toulousaine.

Il complète sa formation en 94 par un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) Magasinier Vendeur en alternance révélant sa fibre commerciale. Si bien qu’il est démarché par une société américaine de distribution de produits chimiques pour automobile afin d’assurer leur commercialisation sur un secteur Aveyron/Cantal. Dès lors l’Aveyron ne lâchera plus Alexandre Potès.

Après 2 années passées à œuvrer pour la société américaine, il passe 11 ans chez Renault en tant que commercial en pièces détachées sur l’Aveyron. Puis l’envie lui vint de vivre sa propre expérience de chef d’entreprise sans aucune présomption. Il visite alors différents « outils de travail » tel qu’il les nomme, de tailles et de secteurs d’activités variés. Sa rencontre avec Francis Blandinières, l’ancien dirigeant fondateur de Mécapôle est décisive. Ils trouvent un terrain d’entente : Alexandre sera salarié pendant un an pour s’imprégner du métier et suivra une formation de technicien d’usinage au Lycée Monteil.

A la reprise, c’est Francis Blandinières qui accompagnera pendant quelques mois le nouveau chef d’entreprise qui en parallèle suivra la formation de l’école des managers de la CCI. Une transition réussie qui a permis au « commercial » d’apprivoiser la partie production.

« Aujourd’hui, c’est notre 3ème année d’activité » souligne humblement Alexandre Potès dont le succès se mesure par une augmentation de 15% sur le dernier chiffre d’affaires et par l’embauche d’une personne par an. Le sous-traitant, aéronautique pour l’essentiel (88% du chiffre d’affaires), compte actuellement 10 personnes. Ses clients ne sont autres que Figeac Aéro, Ratier Figeac, Sofop… une clientèle historique mais réorganisée par Alexandre dans l’objectif de rééquilibrer les parts de marché (l’export représentait avant 63%). L’entreprise qui a rejoint le Cluster Mecanic Vallée et qui s’est engagée dans une démarche ISO EN 9100 est aujourd’hui en capacité maximale. « C’est frustrant de ne pas pouvoir aller chercher les nouveaux clients » explique Alexandre Potès qui a lancé une phase d’investissement pour remédier à cela.

Une machine 5 axes permettra ainsi d’augmenter le niveau de production de 15% sur les références existantes afin de monter en cadence avec les clients de Mécapôle et d’en gagner de nouveaux. Le challenge est permanent pour ce decazevillois d’adoption également pompier volontaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


à propos

Le blog d’Aveyron Expansion est dédié à l’économie aveyronnaise. Il met en lumière les entreprises, les hommes et les femmes qui œuvrent pour le développement de l’Aveyron. Il éclaire les initiatives privées ou publiques qui créent de l’emploi et de la richesse sur le territoire. Mais il diffuse aussi des informations à destination des acteurs de l’économie (informations sectorielles, appels à projets, agenda…). C’est toute une équipe de terrain, au contact des professionnels, qui contribue à ce fil d’actualités.