Le blog éco

20 avril 2016

Par
Catégorie Secteurs d'activité / Macro-économie Vivre et Travailler en Aveyron

8070 projets de recrutement en Aveyron en 2016

Enquête besoin en main d'oeuvrePôle Emploi vient de publier les résultats de son enquête nationale sur les besoins en main d’œuvre pour l’année 2016. Cette enquête mise en place depuis 2002 mesure tous les ans les intentions de recrutement des employeurs, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Elle met en lumière les difficultés rencontrées par les employeurs sur leurs recrutement potentiels, identifie les emplois saisonniers et détaille la nature des contrats proposés.
Les données tirées de cette enquête constituent chaque année un élément essentiel dans la connaissance du marché du travail. Elles permettent d’anticiper les difficultés de recrutement, d’améliorer l’orientation des demandeurs d’emploi et aussi de les informer sur l’évolution de leur marché du travail et les marchés porteurs.
Cette enquête est aussi un élément de connaissance de la vitalité et des orientations du tissu économique local.
Ainsi, pour la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, l’enquête 2016 s’appuie sur 43 100 réponses exploitées (sur 158 000 établissements interrogés, soit un taux de retour de 27,3%).
L’enquête 2016 identifie pour l’Aveyron 22% d’établissements recruteurs (2656 établissements ont répondu à l’enquête sur les 9256 interrogés, soit un taux de retour de 28,7%), ce qui situe le département dans la moyenne régionale. 8070 intentions d’embauche ont été enregistrées auprès de ces établissements ce qui représente 4% des projets régionaux.
Ce sont les établissements de petite taille qui déclarent le plus grand nombre de projets de recrutement (58% des intentions d’embauche sont portées par les établissements de moins de 10 salariés).
Les activités de service offrent le plus grand potentiel de recrutement. En effet ils rassemblent au total 5130 projets d’embauche, soit 64% de l’ensemble des projets (62% pour la région). Parmi eux les services à la personne se révèlent comme particulièrement demandeurs de main d’œuvre avec 33 % des intentions d’embauche, l’hôtellerie-restauration arrivant en deuxième position avec 20% des projets de recrutement. L’industrie (hors agroalimentaire) ne représente que 5,9% du potentiel d’embauches en 2016.
Toutefois, les secteurs d’activités présentent une grande disparité entre eux au regard des critères de saisonnalité et de difficulté à recruter.
Ainsi, la part des projets saisonniers est amplifiée en Aveyron (57% contre 52% en région) par le fait même de l’importance des intentions d’embauche en hôtellerie-restauration ou en agriculture (soit à eux deux 36% des projets). La part des emplois saisonniers dans ces secteurs s’établit respectivement à 86 et 69% en 2016.
Les employeurs aveyronnais font part de leurs difficultés de recrutement dans 36% de projets (30% en région). Les métiers déclarés les plus difficiles à pourvoir sont éleveurs salariés, ouvriers non qualifiés des industries agroalimentaires, professionnels paramédicaux (masseurs kinésithérapeutes, diététiciens, …) ou ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment.
L’enquête permet d’identifier la nature des difficultés de recrutement. 85% des employeurs régionaux* évoquent le manque d’expérience, de diplôme ou de motivation du candidat (82% en France) et pour 77% d’entre eux, la pénurie de candidats constitue l’une des principales difficultés (74% en France).

* s’agissant de la nature des difficultés de recrutement les résultats concernent l’ensemble de la région

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


à propos

Le blog d’Aveyron Expansion est dédié à l’économie aveyronnaise. Il met en lumière les entreprises, les hommes et les femmes qui œuvrent pour le développement de l’Aveyron. Il éclaire les initiatives privées ou publiques qui créent de l’emploi et de la richesse sur le territoire. Mais il diffuse aussi des informations à destination des acteurs de l’économie (informations sectorielles, appels à projets, agenda…). C’est toute une équipe de terrain, au contact des professionnels, qui contribue à ce fil d’actualités.